Une histoire d’amitié

Julien Cafaro et Patrick Zard’ se rencontrent en mai 1984, au théâtre d’Edgar, quand ils reprennent les rôles du spectacle « Nous on fait où on nous dit de faire », immense succès du café-théâtre de l’époque. Leur complicité sur scène va très vite se transformer en une amitié solide qui ne s’est jamais démentie. Au cours de leur carrière ils joueront ensemble dans 8 spectacles dont « Potins d’enfer », de Jean- Noël Fenwick, où ils furent les partenaires d’Anémone, puis d’Anne Roumanoff, à Paris et en tournée. Les projets, ils en ont toujours. Patrick ajoute la mise en scène à sa carte de visite, il reprend notamment au théâtre Michel, à Paris, la pièce culte « Les palmes de M. Schutz », également de son ami Jean-Noël Fenwick, et il dirige un autre ami, Jean-Jacques Devaux, dans son dernier one-man-show « Ça peut pas aller mieux ! ». Quant à Julien, il pencherait plutôt du côté de la production. Il a notamment créé le festival « Les Briardises » en Seine-et-Marne, en perpétuel essor, qui connaîtra à l’automne 2022 sa 19ᵉ édition. Mais les projets, à Paris, c’est long, difficile et compliqué à monter. Alors pourquoi ne pas avoir leur propre lieu, où ils maîtriseraient tout de A à Z, sans plus demander rien à personne ? Et quoi de mieux qu’Avignon, capitale du théâtre, pour chercher un lieu ? Mais un vrai lieu, ouvert à l’année, chaleureux, éclectique, pas un nouveau garage transformé 3 semaines par an en poule aux œufs d’or… L’idée germe ainsi, et c’est en février 2017 que les deux compères poussent pour la 1ʳᵉ fois les portes d’un ancien restaurant à l’abandon, fermé depuis plusieurs années, l’ATTILA GRILL.

Certes l’endroit est peu accueillant et tout est à faire, mais ils perçoivent tout de suite les avantages du lieu : formidablement situé, avec une surface suffisante pour leurs projets, des vieux murs et des poutres pleins de charme. Après un an de perdu pour cause d’architecte incompétent, ils s’attachent les services de l’agence d’architecture Escande, réputée à Avignon. Mais les deux compères ne rechignent pas à mettre la main à la pâte, et avant de reconstruire, il faut commencer par casser cloisons et faux plafonds. Une fois tout cassé, tout commence… De nombreux artisans d’Avignon et de la région se croisent : maçon, menuisier, serrurier, couvreur, plombier, électricien, plaquiste, carreleur, peintre, etc. Le chantier bat son plein.

Le 17 mars 2020 tout s’arrête, c’est le 1er confinement. Quand les artisans ont le droit de travailler de nouveau, l’un d’entre eux a déposé le bilan. Il faut le remplacer, plus cher bien sûr, et les délais s’allongent. Seront-ils prêts pour juillet 2020, rien n’est moins sûr. Et puis la sentence tombe : le festival 2020 est annulé ! En septembre les travaux reprennent, on commence à deviner qu’un théâtre peut émerger…

Le nouveau toit est terminé. Un système ultra perfectionné de renouvellement de l’air commence à s’installer. Quelle usine ! Mais c’est le prix de la sécurité sanitaire… Enfin le théâtre se dessine : la régie, les estrades qui recevront les fauteuils des spectateurs. Julien ne peut résister au plaisir de monter sur la scène… Et sitôt les premiers projecteurs installés, l’ami Jean-Jacques Devaux vient goûter la lumière ! Et enfin, un jour, les fauteuils arrivent, fabriqués dans le Jura, à Lons le Saunier.

Ça y est, Julien et Patrick ont enfin leur théâtre !

Ils vont donc ouvrir, enfin en 2021 ? Et bien non ! La visite de la commission de sécurité le 19 mars 2021 se passe à merveille, ils pensent que c’est enfin le moment de vérité, et bien non. La lettre recommandée les autorisant à ouvrir arrive une semaine après la fin des inscriptions du Off… Pas de festival possible encore cette année ! Ils profitent quand même du festival 2021 pour montrer leur lieu aux compagnies, aux comédiennes et comédiens, aux metteurs et metteuses en scène, aux producteurs(trices), une lecture publique est même programmée. C’est un engouement immédiat pour ce lieu superbement décoré par Isabelle Nardon, un lieu conçu pour les spectateurs et pour les comédiens. Dès le mois de septembre 2021, David Rousseau et Laetitia Gaune ouvrent leur école « Le jeu de l’acteur » avec deux cours hebdomadaires, les mardis et mercredis. Ils étoffent leur proposition dès septembre 2022 avec une formation professionnelle, merci à eux ! Le 9 février 2022, la première représentation a lieu à L’Oriflamme, à guichet fermé, avec un super quintet de jazz emmené par Harry Allen et Thomas Ibanez.

Rebelote le 18 mai, avec un quartet exceptionnel emmené par Marc Whitfield et Joe Farnsworth…

L’Oriflamme est né, connaitra son premier festival en juillet 2022 avec une programmation éclectique et magique. A vous maintenant de le faire connaître si le spectacle vous a plu !

Partager :
Mentions légales | © L’Oriflamme 2022. Tous droits réservés.